Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mouvement Démocrate Haute-Savoie, bienvenue ! - Page 6

  • Invitation - rappel - : CONVENTION REGIONALE à LYON, venez nombreux !

    Afin de préparer l’université de rentrée qui aura lieu à Guidel (56) du 19 au 21 Septembre, les présidences départementales de la région Rhône-Alpes vous invitent à une convention sur la réforme territoriale (incluant la fusion des régions).

    Cette journée est ouverte à tous et se déroulera dans un esprit de détente.
    Un covoiturage sera organisé depuis la Haute-Savoie, tenez-nous au courant de vos intentions.

    Les Co-Présidents
    Dr Jean-Charles VANDENABEELE
    Angélique PERINET

    Cliquez sur l'image pour accéder à l'invitation.

    visuel.png

  • Actualité régionale

    Une rencontre des présidences Rhône-Alpes du Mouvement Démocrate a eu lieu cette semaine à Sainte-Foy-Lès-Lyon.

    Les fédérations de Rhône-Alpes se rapprochent, cette fois-ci, à l'occasion de la préparation de l'Université de Rentrée de Guidel.
    Un travail de contribution est proposé aux adhérents, en particulier sur la question de la réforme territoriale.

    Si vous souhaitez intégrer ce nouveau groupe de travail du Mouvement Démocrate de la Haute-Savoie, merci de prendre contact avec Angélique PERINET (modemhautesavoie@gmail.com).

     

  • A lire dans Causeur

    6 pages consacrées à François Bayrou dans la magazine Causeur (n°15 | juillet-août 2014) 
    Accès par le lien suivant : <causer.pdf>

     

     

     

  • A lire dans Le Point !

    Le Point - 3 juillet 2014-2.pdf

    6 pages consacrées cette semaine à François Bayrou dans le magazine Le Point, paru aujourd'hui !

  • Prochaine Université de rentrée : du 19 au 21 septembre 2014

     

    Participez à l’Université de rentrée du Mouvement Démocrate

    Notre prochaine Université de rentrée se déroulera du 19 au 21 septembre prochain, à Guidel-Plage (Morbihan), au village de vacances Belambra « Les portes de l’Océan ».

    Lire la suite

  • UN CAILLOU DANS LA CHAUSSURE DU MAIRE D'ANNECY ?

    À peine évoque-t-on sérieusement la création d'une vraie ville nouvelle à Annecy,  qui pourrait se lier plus étroitement avec ses voisines immédiates Annecy-le-Vieux, Cran et Seynod passant ainsi la barre significative des 100.000 habitants que, comme par hasard, apparaît rapidement une contre-proposition éminemment politique puisque beaucoup moins réaliste.

    En effet, sur les treize communes de l'Agglo d'Annecy, regroupées au sein de la CAA, seules sont vraiment contiguës les quatre villes citées. Quintal n'a réellement pas grand chose en commun avec Metz-Tessy ou Épagny tant sur le plan relief que sur le plan économique.

    Tandis que pour qui arrive dans la capitale de la Haute-Savoie pour la première fois, difficile de distinguer les limites exactes entre chacune des quatre villes-centre : Annecy et Annecy-le-Vieux se partagent souvent les voies limitrophes, le trottoir à Annecy-le-Vieux et la chaussée à Annecy (comme sur l'avenue de la Mavéria ou le chemin de la Colline) sans parler des curiosités locales qui situent les Ilettes à Annecy-le-Vieux alors que quasiment positionnées au milieu d'Annecy ; distinguer Annecy, Cran et Seynod dans le secteur du Pont-Neuf ou Seynod d'Annecy dans le quartier de Barral, relève quelquefois de l'exploit.

    Cette ville nouvelle, souhaitée en particulier par le Maire actuel d'Annecy, apparaît donc  comme sincère, utile et réaliste . Sur le papier, parce que passer de l'idée à la réalisation ne va pas être simple.

    Si le référendum de juin 1973, proposé par le Préfet de l'époque et qui souhaitait réunir Annecy et Annecy-le-Vieux uniquement, a échoué, c'est parce que les buts n'étaient pas très clairs d'une part et que, d'autre part, le résultat attendu apparaissait trop comme une annexion d'Annecy-le-Vieux par Annecy. Ceux qui ne s'appelaient pas encore les Ancileviens se sont rebiffés, même si, sur le plan historique, cette union entre les deux communes pouvait passer pour cohérente.

    Tandis que, cette fois, l'apport en population sera globalement équilibré entre les 51.000 habitants d"Annecy et les 57.000 des trois autres cités qui l'entourent, laissant espérer une vraie synergie au sein de cette entité nouvelle en projet.

    Alors, les treize plutôt que les quatre, pour que ça ne se fasse pas ou si par hasard ça se fait, pour envisager plus facilement un changement  de la majorité politique qui gère la ville ?  Où se situe réellement l'intérêt public ? 

     

    Jean-Charles Vandenabeele
    Président du MoDem 74
    Ancien Maire-adjoint d'Annecy-le-Vieux

  • BIENTÔT LES SÉNATORIALES

                                      DONT LE MODE  ÉLECTORAL EST TRÈS MODIFIÉ ...

     ---->  Les élections sénatoriales se dérouleront le 28 septembre prochain et permettront d'élire la moitié des 348 membres du Sénat (le nombre en est inchangé) dont 3 Haut-Savoyards (nombre inchangé là aussi).

    Rappel : en 1976, il n'y avait que 289 Sénateurs. À signaler l'obligation de voter, pour les Grands Électeurs, sous peine d'amende en cas d'absence non justifiée.

     ---->  Beaucoup de modifications, par contre, à cette occasion :

       °  En premier lieu, le mode électoral est complètement changé pour notre département puisqu'il s'agit désormais d'un scrutin de liste avec élection à la proportionnelle, cette liste devant comporter 5 noms et respecter la parité.

    Dénomination officielle : scrutin proportionnel plurinominal au suffrage universel indirect (sans panachage ni vote préférentiel).

     Précédemment, le scrutin était majoritaire uninominal à 2 tours, avec un titulaire et un remplaçant. C'est ainsi qu'en 2004, Jean-Paul Amoudry avec 1003 voix, Jean-Claude Carle avec 825 voix et Pierre Hérisson avec 823 voix, avaient été réélus au 1er tour.

       °  Dans la pratique, le calcul du nombre de postes obtenus par liste se fait en 2 temps :

            - d'abord, poste(s) attribué(s) selon le quotient électoral classique (= nombre de voix total divisé par le nombre de postes).

            - ensuite, poste(s) restant(s) attribué(s) à la plus forte moyenne.

       °  Modification également du collège électoral donc du nombre des Grands Électeurs, pour une représentation plus en adéquation avec la population représentée : 

            -  Une commune de moins de 500 habitants n'aura qu'un seul Grand Électeur, son Maire en l'occurrence.

            -  Une commune de 500 à 1500 habitants aura 3 Grands Électeurs sur les 15 Conseillers municipaux.

            -  De 1500 à 2500 habitants, 5 Grands Électeurs sur les 19 Conseillers.

            -  De 2500 à 3500 habitants, 7 Grands Électeurs sur les 23 Conseillers.

            -  Au delà de 3500 habitants, 15 Grands Électeurs sur les 27 ou 29 Conseillers municipaux.

            -  Au delà de 9000 habitants, tous les Conseillers sont Grands Électeurs = 33.

            -  Au delà de 20000 habitants, 35 Grands Électeurs avec même élection de 9 remplaçants éventuels.

            -  Au delà de 30000 habitants, élection de Grands Électeurs supplémentaires en plus des Conseillers municipaux : 1 par 800 habitants.

       °  À noter que, par ailleurs,depuis la loi du 14 avril 2011, l'âge d'éligibilité pour être candidat au Sénat est abaissé de 30 ans à 24 ans.

       °  Enfin,  cette même loi de 2011 a imposé la nécessité d'établir des comptes de campagne pour ces élections, comme pour les Municipales par exemple.

                                                                                                                  J-Ch Vandenabeele